alléger votre facture énergétique

Comment alléger la facture énergétique de son logement ?

L’énergie représente une partie importante de nos dépenses annuelles. Or, nos logements et de mauvaises habitudes peuvent se montrer extrêmement énergivores. Outre les conséquences écologiques, c’est un impact non négligeable sur nos factures d’eau et d’électricité. Heureusement, il y a des réflexes faciles à adopter au quotidien et de nombreux travaux à réaliser afin de réduire nos dépenses énergétiques. Quelques conseils à suivre afin d’alléger la facture pour votre portefeuille comme pour la planète !

Les chantiers prioritaires dans votre logement

Avant même d’entreprendre le remplacement de vos équipements, faites établir par un professionnel le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) de votre habitat afin de faire le point sur votre consommation. Ce précieux document vous permettra d’identifier les chantiers prioritaires à mener en rénovation !

Le chauffage apparait comme le premier poste de vos dépenses énergétiques. 

Vous ferez donc de belles économies en remplaçant votre ancienne chaudière par une chaudière à condensation individuelle ou à basse température, bien plus économes !

Le chauffage n’est efficace qu’avec une bonne isolation pour empêcher la déperdition thermique.  Mais avant d’engager de lourds travaux d’isolation des murs, des combles ou du plancher, tournez-vous d’abord vers vos ouvertures : une mauvaise isolation de vos fenêtres peut causer jusqu’à 15% de surconsommation énergétique.

Commencez par changer vos anciennes menuiseries pour des matériaux Thermorésistants sur vos fenêtres, votre porte d’entrée et installez des volets roulants avec coffre isolé. La porte de garage, lorsque celui-ci communique directement avec votre maison, peut également être remplacée par un modèle plus performant afin d’éviter les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur de votre maison.

L’isolation de votre logement doit s’accompagner d’une bonne gestion de l’air. Un système de ventilation comme les VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple ou double flux vous permet de contrôler la quantité d’air apporté au logement et d’assainir les pièces humides.

Les bons réflexes à prendre au quotidien

Il existe des gestes simples à adopter pour réaliser des économies d’énergie. Côté chauffage, 19°C est la température idéale. Sachez que baisser la température d’un seul degré réduit de 7% votre consommation ! Pensez également à bien éteindre vos radiateurs lorsque vous aérez votre intérieur.

Faites la chasse aux appareils qui restent en veille ! Leur consommation peut représenter jusqu’à 10% de votre facture d’électricité hors chauffage. La veille représente même les ¾ de la consommation de ces appareils ! Petite astuce : il suffit d’une multiprise avec interrupteur pour les couper tous ensemble en un seul geste.

Côté cuisine, un appareil givré peut voir sa consommation d’électricité augmenter de 30%. Dégivrez votre réfrigérateur et votre congélateur dès lors que la couche de givre dépasse 3 mm. Et en optant pour un modèle de classe A ou +, vous pourrez diminuer leur consommation jusqu’à 60%.

Utilisez sans retenu les programmes éco de votre lave-vaisselle, de votre sèche-linge ou de votre machine à laver ! Et en choisissant les programmes basse température de cette dernière, vous consommerez 25 % d’électricité en moins !

Le coup de pouce des aides à la rénovation  

Sachez que l’achat de fenêtres isolantes est éligible à plusieurs aides à la rénovation énergétique ! Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ incite les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. L’acquisition de nouvelles fenêtres pour passer à un vitrage mieux isolant ou de chauffages font partie des travaux éligibles, avec un montant pouvant couvrir jusqu’à 90% de vos frais et atteindre un montant de 20 000€ par logement sur 5 ans.

Vous pouvez également bénéficier de la Prime Énergie, grâce au soutien financier des fournisseurs d’énergie. En confiant vos travaux à une entreprise qualifiée Reconnue Garante de l’Environnement, ils vous fournissent gratuitement des diagnostics énergétiques, des emprunts bonifiés, ainsi que le rachat de Certificats d’Économies d’Énergie.

Enfin, L’éco prêt à taux zéro, dit PTZ, peut vous aider dans le financement d’un projet. Son montant atteint 20 000 euros remboursables sur 10 ans pour l’accomplissement de deux travaux, comme l’isolation d’un comble ou le démontage de vos fenêtres, et jusqu’à 30 000 euros sur 15 années pour l’exécution d’au moins trois ouvrages.